La conservation, le dessalage

La fin de l’opération sur le terrain ne signifie pas, loin de là, la fin du suivi d’une opération archéologique. En parallèle de la rédaction du rapport d’opération, le mobilier découvert lors de la fouille doit lui aussi faire l’objet de tous les soins. C’est le cas pour Grande Passe 1, où nous avons prélevé de la céramique. Celle-ci est actuellement en train de dessaler, lentement, à son rythme, bien à l’abri de la lumière et de la chaleur. Pour suivre ce dessalage, qui suit le protocole strict établi par le Drassm, nous utilisons un conductivimètre qui nous permet, semaine après semaine, de déterminer à quel moment il faut changer le mobilier de bain, et à quel moment le mobilier sera débarrassé de ce qu’il a mit des siècles à accumuler.

Au début du dessalage, les mesures de conductivité sont très haute, comme ici (A. Sabastia)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Alex Sabastia (27 octobre 2021). La conservation, le dessalage. Stoechades. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ul4k


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search