L’équipe

Au palier, après une plongée sur Grande Passe 1 (L. Damelet, CNRS/CCJ)

SABASTIA Alex

Spécialiste d’archéologie maritime et navale, Alex Sabastia est Assistant à la Coordination des Opérations Subaquatiques à sein du Pôle des Activités Subaquatiques de l’Inrap. Il était auparavant ingénieur d’étude à l’Université Aix-Marseille au sein du Centre Camille Jullian de 2016 à 2019, chargé du volet opérationnel du Master of Maritime and Coastal Archaeology (MoMArch). Il se consacre depuis 2014 à l’étude de la navigation antique dans l’archipel hyérois et a à ce titre dirigé plusieurs opérations de sondage et de fouille sur des épaves des IIè et Ier siècles av. J.-C. dans la région (épaves Mèdes 6, Mèdes 1, Grande Passe 1). Outre sa participation à des projets de recherches archéologiques nationaux et internationaux, il participe activement à des colloques et séminaires de recherche ainsi qu’à la formation d’étudiants sur le terrain.


 

BOREL Laurent

Laurent Borel en train de nettoyer un des blocs d’Olbia (L. Damelet)

Architecte DPLG, spécialisé dans les études architecturales des vestiges bâtis en milieux terrestre et immergé, Laurent Borel est ingénieur de recherche au CNRS. Après avoir travaillé à l’Institut Français d’Archéologie du Proche-Orient en Jordanie, entre 1998 et 2002, puis au Centre d’Études Alexandrines en Égypte, entre 2003 et 2013, il est aujourd’hui affecté au Centre Camille Jullian où il est responsable du service plongée. Il collabore, depuis, à plusieurs Programmes Collectifs de Recherches portant sur l’archéologie maritime et littorale, et plus spécifiquement sur les espaces portuaires. Il intervient également auprès des étudiants du Master of Maritime and Coastal Archaeology, formation d’excellence de l’Université Aix-Marseille, pour des séminaires de recherche, des formations sur le terrain et l’encadrement sur le chantier école du golfe de Fos.


 

DAMELET Loïc

Loïc Damelet documentant les vestiges d’Olbia (A. Sabastia, AMU/CCJ)

Loïc Damelet est photographe au Centre Camille Jullian (CNRS). Plongeur professionnel, il opère en milieu hyperbare sur les épaves et autres vestiges immergés antiques méditerranéens qui entrent dans le champ des programmes de recherches du CCJ. Pilote de drone, il explore les nouvelles pratiques liées à l’utilisation des capteurs embarqués qui s’imposent aujourd’hui par leur efficacité pour l’étude du terrain. Il développe les dispositifs de captation, tant aériens que sous-marins, qui permettent l’acquisition de données pour les restitutions tridimensionnelles et l’élaboration d’outils d’analyses et de mesures. Enfin, il intervient auprès des étudiants et professionnels de l’archéologie dans le cadre formel de l’institution (séminaires, collège doctoral AMU, master…) pour restituer compétences et savoir-faire autour de l’image en archéologie.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search